Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ayrettesanseau.over-blog.com

Mouvement anti calcaire de la vallée du Jaur

Premier bilan de la Liste citoyenne

Publié le 12 Avril 2014 par ayrettesanseau

               Premier bilan de la  Liste citoyenne

Résumé. La liste citoyenne a tissé un réseau (alternatif à l’existant inféodé au PS). Des questions basiques (la santé, l’eau de la SIAE, la solidarité effective portée par un vrai CCAS [pas seulement à base de chocolat] se posent totalement absentes des professions de foi du PS et du groupe de Régis . Enfin, la demande d’installer dans la durée son approche « citoyenne et constructive » va bien au-delà de ce que ses fondateurs [Marie-Hélène et Jean-Michel] espéraient. Merci à tous les électeurs.

               Premier bilan de la  Liste citoyenne

Plusieurs éléments justifient la constitution d’une liste existent, quand, fin décembre, le projet prend forme. Par ordre d’importance on peut citer : d’une part l’impact du blog ayrettesanseau [15 mille pages vues], en second lieu un sentiment d’exaspération des habitants vis-à-vis de la Siae [la pétition anticalcaire recueille 200 signatures sur le canton, dont plus de 150, sur le village de Mons-la-Trivalle proprement dit], enfin la dépendance de la Mairie de Mons par rapport à Arcas [qui refuse de discuter de la question du calcaire, et assure que c’est une question domestique, il faudrait selon ce monsieur passablement cynique acheter un adoucisseur derrière chaque compteur].

LA CAMPAGNE DE LA LISTE CITOYENNE A PERMIS DES AVANCÉES SUR TROIS PLANS :

  1. Le nécessaire contrôle des élus, qui pourraient aussi s’appeler « collectif pour une veille citoyenne ». Ce n’est évidemment pas un hasard si le maire sortant Alain Ringal n’a pas été réélu. Son éviction fait office de fusible, évitant que leur bilan soit clairement fait. Pour éviter au moins en partie que le laisser-aller, très bien décrit par Mr Cahuzac, ne continue, les séances du conseil municipal feront l’objet d’un compte-rendu vivant et précis. Idem pour les séances de la Com-Com. du Jaur, semi-clandestines avec un ordre du jour impossible à connaître et des comptes-rendus introuvables ou/et incomplets sur le site. Qui sait que l’organisation du pillage de Mons se décide à ce niveau [récupération des revenus du parking des gorges est la prochaine captation en germe] ?
  2. La constitution d’un réseau, susceptible de se mobiliser pour contrecarrer certaines décisions ou avancer des propositions [sur la question du village de vacances de Tarassac, privatisé à vil prix au profit d’une affairiste de haut vol avec plus de 400 000 euros de subvention à la clé, ce fut très net] ;
  3. L’ébauche ici et maintenant, à Mons et sans l’aide de bureaux d’études d’une alternative à celui porté par les vainqueurs [arrogants des élections de Mars] sur un projet : l’aménagement autour du Platane avec un P majuscule en sera un premier exemple. Il est possible de sortir du débat sans queue ni tête autour des questions de personnes avec comme base « citoyenne et constructive », notre profession de foi du second tour en faveur de la démocratie participative.
Commenter cet article