Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ayrettesanseau.over-blog.com

Mouvement anti calcaire de la vallée du Jaur

Tout est parfait tout est à reluire

Publié le 5 Février 2014 par ayrettesanseau

Tout est parfait tout est à reluire
Suite à la procession de janvier 2014, le rosaire de vœux électoral sonnait l’angélus d’une croisade municipale suivi par un cortège réchauffé de petite gloriole récitant des cantiques dans des termes éthérés d’une éloquence telle que les mécréants invoqués se rendirent un dimanche à confesse pour faire contrition.
Tout est parfait tout est à reluire
Peut-être par négligence ou par un trop de fatigue surement due aux festivités, le président des présidents avait oublié d’ouvrir l'unique entrée possible. La porte étant fermée les mécréants furent donc forcés de prendre contact avec un prêcheur médiateur afin qu’il confectionne dans des termes élogieux un assortiment de prière et de vêpres sur les rites pratiqués dans’ l’Orlarguait’.
Tout est parfait tout est à reluire
Guillaume Sanreproche grand expert de tout ce qui est beau et particulièrement utile à la communauté et dont les compétences sur le patrimoine commun étaient établis et confirmés de longue date, ne se fit pas prier pour ce mettre à la tâche. À coups d’éloges complaisances il commença son cantique de messe sur l’homme qui depuis tant d’années autour d’une crécelle parfaitement huilée faisait tourner une vallée complète.
Il faut dire que depuis qu’il siège à l’hôtel du canton, le bien-être respire. C’est revivifiant. Le plaisir est partout et il se voit de loin. Le sigle « beau village » faisant partie des meubles il brique à présent celui de « plus belle merveille du monde » pour l’univers, l’attente sera longue avant de pouvoir arroser ce qualificatif. Certes pas encore inventé, mais très certainement obtenu, car rien ni personne ne peut plus résister au président des présidents. Il est si haut perché qu’on ne peut plus l’atteindre d’ailleurs il s’enferme lui-même pour éviter la foule.
Tout est parfait tout est à reluire
En parfait défenseur du propre citadin, de trottoirs en parpaings, Guillaume avec délice constate que, du goudron à l’enrobé en passant par la tôle ondulée, le centre d’Orlargues, haut lieu historique, baignait dans l’opulence de construction o combien remarqués. En parfaite harmonie avec les ruelles style moyen-âge qui entourent le clocher éclairé, d’un néon bleu lavande façon disco-mobile. Une véritable réussite que l’on voit de partout et d’un modernisme urbain adapté à la perfection à l‘historique du site.
Tout est parfait tout est à reluire
Pour sûr que cette commune et d’ailleurs toutes celles que son regard d’expert chapeaute de très haut fleurissent d’opulences. Par un financement total et fructueux dans l’art d’accommoder l’utile, l’agréable, on trouve de pareil ou d'égal à mille lieues de là. Les habitants heureux contemplent ses merveilles, car lui seul sait donner cette envie de pays où il fait bon y vivre. Il paraît si facile de remarquer qu’avant le citoyen l’électeur auditionne et fait rythmer sa voix au creux du sacerdoce. Guillaume Sanreproche s’agenouilla ému à l’ombre d’un platane et à grands coups d’amen et d’alléluia agita sur son épaule gauche sa croix de pèlerin.
Tout est parfait tout est à reluire
Plus loin en bas à droite le campotel arrive. Mais bon dieu qu’il est beau ouvert aux quatre vents et qu’il est agréable de contempler sous son toit aéré le ciel d’une nuit étoilée. Quelle idée merveilleuse que de l’avoir laissé vieillir dans son histoire. Périmé, pour sûr il l’est, et aujourd’hui il a acquis toute l’apparence d’une relique grande motte avec en prime la patine des années soleil, vent, tempête. Sur lui le temps montre l’usure, si naturelle, si pure, une vraie réussite, un placement certain pour les années qui viennent. Sa toiture d’éverite aura encore un peu le droit de s’effriter sous la caresse d’une tramontane venue direct des monts de l’Espinouse.
Tout est parfait tout est à reluire
Et cette maison de service ô belle si belle et d’une utilité unique, sans pareille. Mais oui elle est très appréciée par toute une cantonade d‘habitant qui s’y presse pour y recevoir les services du saint sacrement espéré et avec quel entrain, quelle prestation, un plaisir à l’état pur, un service assuré et en prime un sourire radieux.
Tout est parfait tout est à reluire
Le plus élégant c’est tout de même le pont d’un rouge si vif, si grenat, si reluisant, si cher, quand il brille sous le soleil couchant. Qu’il est beau resplendissant, merveilleux et, peu importe, si Eiffel ne l’a pas fait ça lui fera plaisir de le regarder rougeoyer du haut de sa tour parisienne, une bénédiction, un avé d’allégresse, un ding, dong, de prouesse.
Tout est parfait tout est à reluire
Ha ! Comme l’eau qui descend des montagnes est mauvaise, trop douce, pour la tuyauterie, le ciment, le plomb, qu’elle détruit par une acidité d’aluminium certaine, quel plaisir de les voir dévorer ce vieux ciment trempé. Vite que Veolia arrive, un office lui sera dressé, il servira le chlore après la communion.
Ha ! Comme ce flux qui sort des entrailles de la Terre est beau, propre et bon à boire. Son gout de terre tourbe est une vraie extase et de savoir que pour l’utiliser il s’infiltre dans un tube d’acier aussi joli que le sourire de celle du musée, il est plus que buvable, il est inimitable. A pour sûr on ne trouvera ailleurs aucune concurrence. Ha ! c’est vraiment utile de voir dans le pastis des cristaux imitant à la perfection la teinte des glaçons, une vraie réussite. Ne pas aimer cette eau est un véritable blasphème.
Tout est parfait tout est à reluire
Comment est-il possible de ne pas apprécier ces œuvres tachetées de marron incrusté qui auréole si bien le blanc de nos éviers. Et ces gouttes à goutte musicale du robinet fuyant qui jour et nuit sans arrêt répètent la même mélodie. Guillaume multiplia ses actes : consolation de prouesses farcies de bellissime ô ! Ah ! Ouah ! Et cette facturation qui s’allonge rallonge et se rajoute a tous les produits que l’abonné achète pour attendrir le calcaire chéri, mon dieu, mais quelle aubaine de le regarder fondre après plusieurs passages.
Mais quelle bonne idée de détruire un barrage d’eau douce, inutile aux animaux qui ne s’y abreuvaient plus, à la végétation qui pourrissait de trop d’humidité. Quand à la population, la pauvre, cette eau faisait défaut au bleu de leur piscine, sans parler de l’arrosage des potagers : la rivière n’est pas loin et bien plus rentable.
Guillaume Sanreproche conclut son aubade face au pont ou le diable. Écoutez sa confesse. Ha ! Comme ce canton est beau sous une catastrophe d’un naturel extrême et par trois Pater Noster finit, sa tournée d’éloge à l’élection municipale par un rien à dire, tout est parfait dans le meilleur des cantons du royaume PS.

'Belibaste'

Tout est parfait tout est à reluire
Tout est parfait tout est à reluire
Commenter cet article

barret 07/02/2014 08:02

ils ont tourné un remake des visiteurs à Olargues les gars plus vrai que nature . Je croyais que le tournage devais avoir lieu à st pons

jm marti 07/02/2014 16:43

La fable que les mecs d'olargues adorent le
principal à vie du collège je ne pensais pas que quiconque se risque à la reciter, les bloggeurs sont dolargues et contents d' y être. BBN lâchez les clichés. Pamerci.

Marie Antoinette Pech 06/02/2014 06:08

Ce changement de style, par la dérision, donne un ton caustique et marrant, je me suis régalé! C'est peu fréquent de voir ainsi un site "militant" opter pour le récit style Canard Enchaîné. Vous devez avoir des fidèles et de l'audience, c'est mérité. Vous répondez aux critiques de façon courtoise même s'il est clair que ce sont des points de vue " en mission de dénigrement", cette façon de faire aussi me change de l'habitude, vous refusez d'insulter ceux qui vous crachotent leur haine recuite, vous êtes cohérents.

ayrettesanseau 07/02/2014 16:53

Moulin à vent moulin à fric pour les elus sinon pourquoi le dynamiteur insiste tant n'est pas comprehensible. Nos propsitions tiennent en quatre mots = faire baisser la facture d'eau, sur le comment soit une usine de decalcarisation soit un retour à l'eau duCaroux. A 3, 67 € le m3 les usgers ont droit au respect dune charte de qualité. Trop simple pour vos penchants?

Rose 07/02/2014 09:01

Je comprends ce que vous écrivez, mais à part dire qu'il pleut dans la maison... Vous ne proposez rien d'autre, c'est creux. Du vent pour faire tourner les éoliennes...