Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ayrettesanseau.over-blog.com

Mouvement anti calcaire de la vallée du Jaur

Lettre ouverte au Président du SIAE

Publié le 9 Février 2014 par ayrettesanseau

Lettre ouverte à jean Arcas Président du SIAE,

Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau

En qualité d’association d’usagers de l’eau « juridiquement potable » que le syndicat intercommunal d’adduction d’eau (SIAE) du Jaur facture à la hausse, veuillez prendre acte de notre ferme protestation devant votre décision, que vous avez martelée au cours des cérémonies de vœux

DE REFUSER LE TRAITEMENT ANTICALCAIRE DE L’EAU.

Ayrettesanseau attire l’attention du président sur les gaspillages passés et à venir qui empêchent le financement de l’usine enlevant le calcaire dont la technologie est parfaitement maîtrisée.

GASPILLAGES PASSES EMPÊCHANT LE TRAITEMENT DU CALCAIRE

  • La peinture en rouge d’un pont jusqu’alors peint en vert attribué à Gustave Eiffel alors que ce dernier n’a jamais, au grand jamais, envisagé de le construire (Coût : 850 mille euros).
  • Le carré des services publics qui auraient pu se trouver au Campotel s’il n’avait pas été laissé à l’abandon (Coût : 1 500 000 €).
  • Le dynamitage du barrage de l’Airette (Coût : 850 000 €) et la transformation de son lac d’eau douce en forêt de chênes verts dont la moitié sont déjà secs (coût : 550 000 €).
  • Le remboursement de la destruction des truites de la pisciculture par les dépôts du fond du barrage d’Airette dynamité par vous-même (Coût : 100 000 €).
  • Les pertes d’eau sur le réseau à cause du manque d’entretien des tuyaux, plus de cent mille mètres cubes d’eau traitée chaque année (coût 50 mille euros).
  • Le paiement du forage à BergaSud alors qu’il existe beaucoup d’éléments précis et concordants attestant que ce travail a été mal fait en 2008 (des réserves à la réception, des travaux auraient permis de récupérer cent mille euros).
  • Le paiement d’un terrain pour implanter des cultures médicinales à Mons alors que la commune de Roquebrun l’offrait gratuitement et dans un site moins risqué par les retombées de pesticides donc moins cher à protéger (Coût : 25 000 €)

GASPILLAGES A VENIR BLOQUANT LE FINANCEMENT D’UNE USINE DE

DéCALCARISATION

Les passerelles sur l’Orb en remplacement des deux gués de Vieussan (coût : 1 500 000 €).

Les pistes et les ponts pour implanter les éoliennes EDF à Ferrières (coût à venir : pas inférieur au million d’€).

— La fourniture d’eau potable pour l’irrigation des vignes (vente à perte, montant : de l’ordre de 3 millions €), les vignerons sont les seuls à vouloir de l’eau du coudureau.

— Les amendes de la condamnation inéluctable de la Siae pour avoir distribué dans les hameaux une eau farcie de germes mettant en danger la santé des habitants.

— Le raccordement à perte d’un lotissement spéculatif privé (les orangers à Roquebrun), 50 000 € à récupérer.

Certes les promesses n’engagent que ceux qui les croient, mais un document écrit et officiel (voir le blog ayrettesanseau) paru lors de votre élection au Conseil général, atteste que la décision de construire une usine éliminant le calcaire était déjà budgétée.

Veuillez agréer, monsieur, l’expression des sentiments réservés de l’association ayrettesanseau.

Peinture pont pas d’Eiffel

850 000

Carré de luxe des Services Publics introuvables

1 500 000

Dynamitage Airette évitable

850 000

Chênes verts Airette déjà secs

550 000

Truites avariées pisciculture Napoléon

100 000

Perte d’eau par fuites éternelles des tuyaux

50 000

Réserves malfaçons forage Couduro

100 000

Terrain plantes médicinales proche vignes traitées

Bâtiments inutiles

25 000

75 000

Passerelles Orb à Vieussan, fonds public au privé

1 500 000

Pistes et ponts éoliennes (minimum minimorum)

1 000 000

Pertes sur raccordement lotissement Orangers

50 000

Total : 6 7OO OOO €

(sous réserve de surprise et au vu des chiffres avancés par les élus locaux)

Commenter cet article

Moustelou 13/02/2014 13:56

"Les commentaires sont modérés. Ils ne s'afficheront qu'une fois approuvés." Même ici maintenant! Bravo! Ainsi la liberté d'expression est "modérée"... PAR QUI ?
Comment des extrêmes pourraient-ils "modérer"?
Mais cela était bien prévisible quand on a vu les ultras prendre le pas sur les modérés!
Bonne continuation...

Dubi 10/02/2014 09:35

" La fourniture d’eau potable pour l’irrigation des vignes (vente à perte, montant : de l’ordre de 3 millions €), les vignerons sont les seuls à vouloir de l’eau de Cauduro." C'est l'eau de l'ORB et non du SIAE qui va être utilisée, vous le savez, alors pourquoi donner cette fausse info?

ase 11/02/2014 02:12

3 projets pilote, représentant 2.500 hectares irrigables, ont d’ores et déjà été lancés dans l’Hérault par les Vignerons du Pays d’Ensérune, de la cave coopérative de Roquebrun mais aussi de l’Occitane (coût de 6.000 €/ha pour construire les réseaux secondaires et tertiaires raccordés aux installations existantes de BRL, couvert à hauteur de 75 % par les aides publiques).

Dubi 10/02/2014 19:16

N'importe quoi! Alors que votre article suivant donne le lien de l'article de Midi-libre qui parle d'une station de pompage devant irriguer 390 hectares de vignes, ce qui est quand même beaucoup!
Où avez vous vu qu'il y aurait un réseau séparé pour les vignes les plus hautes alimenté par l'eau de Cauduro? Un pompage dans l'Orb est aussi prévu pour les vignes de Campredon.
Ce projet n'est pas présenté par la cave de Roquebrun mais par une ASA de propriétaires et/ou viticulteurs, certains coopérateurs, d'autres en caves particulières.

ayrettesanseau 10/02/2014 15:35

Si les vignes de Vieussan et Ceps ne sont pas arrosées par l'eau du Couduro, ayrettesanseau offira une statuette en bois de châtaigner à Dubi, sur le projet présenté par la cave de Roquebrun, aucune station de pompage n'est budgetee, pour la partie haute du vignoble. La station de Roquebrun n'aura pas la puissance de faire remonter l'eau parce que la puissance des pompes de refoulement, ça coûte cher au mètre cube

caron marcel 10/02/2014 05:51

Les un million d'euros pour aider EDF à Ferrieres Poussarou sont bien en-dessous de la réalité, compter l'élargissement des pistes à six mètres et surtout le pont de poussarou pour qu'un camion-tracteur long de quarante mètre passe, ayrettesanseau. peut tabler sur le triple sans risquer de se tromper, si vous rajoutez le coût de la destruction des sources qui almentent le hameau de La Fraise en eau potable ... On est en plein délire , que fait la cour regionale des comptes, un audit de la santé gestionnaire de jean Arcas s' impose!

oreglia jean 10/02/2014 05:37

Si l'argent existe, chose que cette lettre démontre, il faut poser La question, pourquoi les maires des communes adherentes au Siae, les Ringal de Mons, Azaisde St Julien, Pla de Vieussan, Marty de Roquebrun, laissent faire jean Arcas? Existe-t il une deliberation où ne pas traiter le calcaire a été votée par le conseil d'administration du Siae dont ces messieurs sont membres? Qu'est-ce que vous attendez pour leur poser ma question, qui bien entendu (!) coule de source. Excellente lettre quand même.

ase 10/02/2014 13:22

Les maires sont des potiches usées à remplacer d'urgence, par des citoyens competents, depuis 2008 ça stagne, ça bavarde, mais rien de concret. Degagez.

ase 10/02/2014 13:18

Bien d'accord on attend plus de details.

Indigné 09/02/2014 22:58

Mais ce n'est pas mal compté du tout Belibaste ! Il sera beau de voir enfin les deniers publics mis au service de l'Intérêt Public...