Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ayrettesanseau.over-blog.com

Mouvement anti calcaire de la vallée du Jaur

Entre la vanne cassée et la douceur de l’eau, le mensonge creuse sa place pour y enterrer le détournement

Publié le 3 Décembre 2013 par ayrettesanseau

Entre la vanne cassée et la douceur de l’eau, le mensonge creuse sa place pour y enterrer le détournement
Entre la vanne cassée et la douceur de l’eau, le mensonge creuse sa place pour y enterrer le détournement
Afin de pouvoir vendre, sans aucune concurrence possible, plus cher une eau croupie, d’une qualité pour le moins non limitée en « organoleptiques et physicochimiques (termes philotechniques « d’organojetembrouille », utilisés pour obscurcir le lecteur et le conduire directement dans l’univers avéré de la fausse information) mais aussi pour tout simplement, accréditer avec des mots aussi longs qu’inutiles l’action d’anéantissement d’un plan d’eau potable.Cette provision d’eau du barrage de l’Airette qui dans l’esprit du consommateur a laissé l’empreinte d’une douceur inoubliable, voilà que maintenant dans un encart racoleur de subventions, on peut y lire que ‘’la douceur minérale de l’eau de l’Ayrette’’ aurait fait du mal au résistant-ciment et à son contact, le barrage se serait usé pour finir « fermé » à coup de dynamite. Rendez-vous « conte », ce pauvre béton qui tendrement, protégeait cajolait, dorlotait, cette eau, voilà que maintenant on professe, pour mieux l’engloutir, que cette douceur aurait corrompu et éprouvé le ciment sans défense qui la retenu captive depuis plus de cinquante années ! Il serait PRUDENT, pour ne pas dire URGENT ! Que les habitants qui sont proches du lac du Laouzas, Raviege, Vezole, prennent conscience qu’ils vivent à côté de plans d’eau dévastateurs ! HABITANTS, FAITES ATTENTION à l’eau douce qui dort ! Si l’on suit la logique de cette argumentation, vous êtes tous en danger ! Ces barrages, et d’ailleurs toutes les retenues en bétons qui dans le monde abritent un lac d’eau douce devraient être au plus vîtes fermées à grands coups de dynamite comme le barrage de l’Airette.
Ni oubli ni pardon !!!
Commenter cet article

Saga 05/12/2013 21:36

La croisade fut un jour prêchée par un simple vicaire sorti de sa chapelle castrale de la Baouto !
Répondit à l'appel le ribaud Rodomonte du Saint-Ponte, ancien matador, dit le spadassin rouge car infatigable écorcheur de tout baron qui ne serait point bolchevique !
L'un hissant sa croix, l'autre levant son étendard sanglant - sa vieille muleta en fait - leur équipage s'en fut par monts et vaux exhorter roture et patriciens !
Des forêts, sortis de leurs refuges agrestes, poilus, barbus, hirsutes, déboulèrent de sauvages antéoliens armés de moulinets, poussant de grands hurlements dans le vent!
Et de même que ne vit-on ce brave et doux vicomte de la Mirabelle s'offrir de mener l'ost !
Épouvanté et pantois le satrape quitta expressément son somptueux palais de la Fantaisie pour se barricader dans son nouveau château de la Marmite-en-Fer, tout bardé d'acier !
Là, entouré et rassuré par la présence de quelques feudataires restés fidèles il attendit tout trémulant et haletant que le vent se calmasse, que l'orage s'éloignasse !
Ah, ventre-saint-gris ! Quelle poisse ces jacqueries, ces révoltes picrocholines !
Cela se passait une lointaine fois en pays d'Arcassie, une vieille seigneurie en voie de disparition !
Toute ressemblance....etc....

barret 06/12/2013 09:32

belle histoire il faudrait ajouter à spadassin rouge: connut pour son passé obscur plutot bleu blanc rouge( pour info voir st pons) . Pour les sauvages antéoliens ont peut mettre petit troupeau égaré de brebis peureuses (record de remontée de l avenue de la gare à olargues )

barret 04/12/2013 11:26

Dans l article midi libre le barrage est inutile depuis 2008 c est bien de se réveiller maintenant 5 ans après .
Pourtant vous etes les grands penseurs des hauts en cantons vous auriez du anticiper avec le roi de la voulte et le che de st pons

Dubi 05/12/2013 07:58

Certes, les Airettes auraient pu se réveiller plus tôt! Peut être étaient-ils trop confiant dans le bon sens de notre grand hiérarque intercommunal.. Mais ce qui est surprenant c'est qu'au moment où des personnes veulent sauver ce barrage, on pète une vanne, on se hâte de la déclarer dangereux, on déplace le sous-pref sur place pour l'asséner et vite fait on le fait sauter!
Du moment que le dit hiérarque a dit "J'ai tout fait pour sauver le barrage" il était devenu hors de question de laisser de simples clampins rechercher une solution! Vous vous rendre compte quel désaveu s'ils en avaient trouvé une!!!!